Clicky

Présentation

  • : Marketing d'influence
  • : Ce blog est l'expression critique sous un angle ludique de différentes thématiques généralistes. Il offre de nombreux modules sur les réseaux sociaux, la stratégie digitales et autres sujets divers.
  • Contact

Profil

  • ReaClic
  • CV Digital: http://www.louis-serge-real-del-sarte.com/ Consultant en Réseaux Sociaux d'Entreprise Octobre 2009 à Janvier 2010: rédaction d'un ouvrage sur 'Les Réseaux Sociaux en ligne sur Internet' aux éditions Alphée distribué au premier

Liens utiles

Recherche

Texte Libre

Archives

Bourse, Actualité

12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 08:10




LA DÉCISION
a fait l’unanimité… contre elle.
Une hausse sans précédent, alors que depuis 2006, l’augmentation du prix des transports est indexée sur l’inflation.

(Le Parisien)


Mercredi, le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) a annoncé son intention d’augmenter les tarifs des transports en commun de 4 à 6 %. Si la mesure doit être votée en mai par le conseil d’administration du Stif, les dés semblent jetés :
au 1er juillet 2009,
le carnet de 10 tickets de métro
devrait passer de 11,40 € à 12,10 €
(soit une augmentation de 6 %),
tandis que l’abonnement mensuel s’élèvera de 3 €,
quelle que soit la zone concernée.




Voulus par la majorité PS, ces nouveaux tarifs ont déclenché une levée de boucliers : les représentants Verts, communistes et UMP n’ont pas participé au vote du budget 2009 du Stif. Tous dénoncent une mesure déplacée en période de crise. « Le budget est trop défavorable aux usagers », assure Jean Brafman, du groupe Communiste, Alternative citoyenne et républicain, quand Roger Karoutchi (UMP) continue de plaider pour un tarif unique d’abonnement à 50 €.

Les opposants soulignent aussi l’inopportunité de la hausse alors que les transports en commun sont marqués par une saturation et des retards fréquents : « On ne peut pas annoncer une augmentation aux usagers de la ligne 13 et des RER C et D », tempête Alain Amédro, des Verts. Vice-président de l’Association des usagers des transports, Yves Boutry rejoint ces arguments. Comme les autres adversaires de la hausse, il préconise de faire appel à d’autres sources de financement : les collectivités locales, l’Etat et les entreprises.

Partager cet article

commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog