Quantcast
Clicky

Présentation

Calendrier

Juin 2013
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Concours

Recommander

Recherche

W3C

  • Flux RSS des articles

FOREX

 

DOLLAR index
Etude Cylindrique
(25 avril 2007)
 
 
Le Dollar index en double bottom
Le Dollar Index est proche d'une formation de double bottom sur le niveau de 80.00. Nous sommes positionnés sur un support intermédiaire situé sur le niveau de 81.50. Ce graphique prône la fin d'un cycle baissier et pourrait, à l'image de notre scénario Cylindrique ci-dessus, rebondir sur un objectif haussier situé à 90.00 à moyen terme. Ce niveau matérialise le ratio 0.75 de Fibonacci des dix-huit derniers mois de baisse. 
 
Niveau de validation d'un rebond haussier
Un retour au-dessus du niveau de 84.00 confirmerait une stratégie de retracement haussier. Ce point se situé légèrement au-dessus du premier ratio 0.25 dans l'hypothèse ou le Dollar index atteindrait en mai prochain le niveau de 80.00. C'est également la résistance à briser prenant sa source en novembre 2005. L'absence de figure de retournement à ce stade, quels que soient les timing étudiés en graphique, pourrait nous inquiéter.
 
Corrélation graphique avec l'Euro contre Dollar
Toutefois, l'EUR/USD flirte cette semaine avec son point majeur situé sur le niveau de 1.3670 sans le franchir. Il est utile de préciser qu'une césure du niveau de 1.3670 avec un objectif à 1.45 à la hausse, contraire à notre scénario , irait de pair avec la césure du niveau de 81.30 sur le Dollar index.
 
Les objectifs de rebond
Dans la mesure ou notre support en mauve ci-dessus sur le niveau de 81.50 tenait, les objectifs haussiers à court terme seraient 84.30, 85.70, 87.00, 88.44 voire 90.00, respectivement ratio 0.25, 0.382, 0.50, 0.618 et 0.75 du dernier mouvement d'un an et demi de baisseSi le Dollar brisait son support pour rebondir sur le niveau de 80.00, les objectifs haussiers, calculés selon les ratios de Fibonacci, seraient situés sur les niveaux de 83.40, 85.00, 86.50 et 88.00.
 
Les limites de cette stratégie
A contrario, revenir sous le niveau de 81.30 mettrait notre stratégie haussière en danger, voire l'annihilerait définitivement sous la barre des 80.00. Ce support actuel sur 81.30 est matérialisé par la droite de tendance passant par les plus bas des séances de mai et décembre 2006, Notre objectif moyen terme est situé sur 96.20. Ce niveau représente le ratio Fibonacci 0.382 de toute la chute de l'indice depuis juillet 2001 sur le niveau de 121.00 au bas de décembre 2004 sur le niveau de 80.40.
 
Etude graphique réalisée par Louis-Serge Real del Sarte,
Vice-Président et administateur de l'A.F.A.T.E
( Association Française des Analystes Techniques ).


 

L'Euro contre Dollar évolue depuis sept mois dans un canal dont les bornes sont situées sur les niveaux de 1.2450 et 1.3084. Notre stratégie baissière de la mi-août reste d'actualité sur l'EUR/USD appuyé parle potentiel de rebond du Dollar Index en formation de reverse Head & Shoulders. 

Casser la résistance de ce canal  mettrait en péril notre scénario de repli court terme sur l'EUR/USD. A contrario, franchir à la hausse le dernier objectif de retracement Fibonacci sur le niveau de 1.3180 invaliderait également notre stratégie baissière moyen et long terme et enverrait l'EUR/USD sur la borne haute sur le niveau de 1.3440 du grand chanel initié en mars 2004.

A plus court terme, l'Euro/dollar forme un canal haussier depuis mi-octobre dont l'amplitude coïncide avec les bornes de notre grand canal cité précédemment à l'image du graphique ci-dessus. Les objectifs de correction sont sur les niveaux de 1.2985, 1.2900, 1.2820, 1.2750 et 1.2600, respectivement ratios 0.25, 0.382, 0.50, 0.618 et 0.75 du plus bas traité le 13 octobre dernier 1.2484 au plus haut de la séance d'aujourd'hui sur le niveau de 1.3085.

Briser à la baisse le support sur le niveau de 1.2985 confirmerait cette stratégie de retournement immédiat.Les stops positionnés au-dessus de 1.30 seuil psychologique ont poussé l'EUR/USD juste sous le niveau de 1.3100. L'absence de cambistes pourrait accentuer la volatilité compte tenu de la fermeture partielle aux États-Unis associée aux prises de profits en cette veille du week-end et favoriserait ce schéma.

 
 

                      « C’est notre monnaie, mais c’est votre problème  » La célèbre formule de l’ancien secrétaire au Trésor du président Richard Nixon, John Connally, remonte à 1971. Elle pourrait s’appliquer à la politique du dollar du Président  Bush.

    Après le scénario du soft-landing qui avait suivi l'accord du Plazza de 1985, le dollar index avait chuté de 42% en deux ans passant de 1.65 à 0.96. S'en est suivi une période de fluctuations durant  treize années dans un  couloir horizontal entre 1.02 et 0.82 . Dix huit mois de hausse lui permettront d’atteindre le niveau de 1.22 en juin 2001 puis 18 mois de baisse pour revenir au point de départ sur le niveau de  1.02 en janvier 2003. La poursuite du cycle de baisse entraîne le dollar sur ses plus bas historiques à 0.80 en janvier 2005.  

 

                          L’étude cylindrique du dollar index en graphique mensuel met en avant une figure de retournement majeur de type Tête-épaules oblique inversées. La ligne de cou à briser à la hausse pour valider cette formation serait matérialisée par le franchissement du niveau de 0.92. Nos objectifs haussiers sur le Dollar index sont les niveaux de 0.86, 1.02, 1.06 et 1.12, pour retracer les quatre dernières années de baisse. A contrario, tester la ligne de tête sur 83.40 voire briser le support historique sous le niveau de 80.00 invalideraient ce scénario et entraînerait inexorablement l'index sur le dernier point de support clé à 0.75 capable d'enrayer une chute du dollar. Cette droite de soutien prend sa source dans les bas des séances d'octobre 1987 et novembre 1992.   

                   L’analyse technique des scénarii croisés sur le forex confirmeraient la fin du cycle de baisse du Dollar index. Le Dollar/Yen offre un potentiel de rebond et doit franchir à court terme 121 pour atteindre à la hausse la prochaine résistance à 134.  Bien que la devise d’Albion renforce son rôle de réserve majeure, aidée par les fonds russe au détriment du yen et du franc Suisse et par la stabilité de ses taux directeurs, le sterling présente contre dollar un potentiel de consolidation avec objectifs baissiers sur 1.75 et 1.60 voire 1.50 à long terme. Le Dollar Suisse à  4.32 dans les années 1970 est revenu sur son cours plancher à 1.11 fin 2004. La chute depuis  six ans n’a pas été retracée au-delà du premier ratio Fibonacci à 0.25 , offrant un magnifique potentiel pour l’USD/CHF sur les niveaux de 1.39, 1.52, 1.56 ,1.65 voire 2.02 à long terme.      L'Euro/Dollar poursuit son cycle baissier initié fin 2004 pour retracer l'avance de février 2002 avec des perspectives sur le niveau de 1.1800. Scénario invalidé au-delà du niveau de 1.30.  

 

                    Malgré l'énorme déficit budgétaire et commercial, le Cycle de hausse des taux est enclenché. Ces derniers plus rémunérateurs constitueront une force de soutien pour la devise outre-atlantique. La suppression des droits de succession outre-atlantique provoquera des flux de capitaux permanents considérables qui renforceront la balance des comptes et le billet vert. Le dollar US reste ' la ' monnaie de réserve mondiale constituant actuellement  60% des réserves de change de l'ensemble des pays du monde.  Après l'Irak, il n'est pas certain que l'Iran ne serve de prétexte pour la stabilité de la devise US compte tenu de sa situation géographique proche de la Chine et de l'Inde et de ses réserves mondiales qui représentent 10% des réserves d'énergie fossile extractibles. En solution plus pacifique,  les Etats-Unis pourraient créer un nouveau mécanisme monétaire comme contre-partie à l'Euro avec une monnaie unique pour le Mexique, le Canada et les Etats-Unis. Cela permettrait de réduire le volatilité des taux de change de ses pays voisins. Cette diminution du risque répercuté dans les prix entraînerait la baisse mécanique des taux d'intérêt et un repli du coût des emprunts stimulant la production  et gagnant en compétitivité annihilant de facto les tarifs douaniers et le coût de transport. 

 

                     La confirmation de la fin du cycle de baisse du Dollar index favoriserait durablement nos stratégies haussières sur l’ensemble des indices. Les économistes ne semblent pas avoir pris en compte l’amélioration des estimations d’un  déficit du budget outre-atlantique passé brutalement de 450 à 300  milliards de dollars.  La récente et brutale correction des marchés actions n’aurait été qu’un nettoyage salutaire des positions spéculatives anticipant le scénario de forte croissance mondiale tirée par la Chine avec l’Inde dans une moindre mesure et des tensions inhérentes aux coûts prohibitifs des matières premières. Nous serions donc au cœur d’un formidable mouvement de hausse des marchés actions dont le dollar index servirait de moteur auxiliaire.   

 

                       Louis-Serge Real del Sarte, Achevé de rédiger le 6 juillet 2006.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                    .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Profil

  • ReaClic
  • Community Manager
  • Homme
  • 07/05/1962
  • réseaux sociaux network networker branding réseaux sociaux professionnels
  • CV Digital: http://www.louis-serge-real-del-sarte.com/ Consultant en Réseaux Sociaux d'Entreprise Octobre 2009 à Janvier 2010: rédaction d'un ouvrage sur 'Les Réseaux Sociaux en ligne sur Internet' aux éditions Alphée distribué au premier

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés