Quantcast
Clicky

Présentation

Calendrier

Juin 2013
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Concours

Recommander

Recherche

W3C

  • Flux RSS des articles

BLOG - NOTES

« Pour faciliter le dialogue avec vous tous, je vais tenter de me familiariser avec ce nouveau mode de communication. » C'est par ces mots et par mail, que Bob Malone,

le nouveau patron de la filiale américaine de BP, a informé ses collaborateurs de la création de son blog, baptisé « Dialogue ». Une initiative originale, qui a pour but de redorer au plus vite l'image du pétrolier britannique, ternie par une succession d'incidents et de scandales aux Etats-Unis. Traumatisé par l'explosion d'une de ses raffineries, qui avait fait 15 morts et 500 blessés l'an dernier au Texas, BP a subi une nouvelle déconvenue cet été après la découverte d'importantes fuites dues à la corrosion de ses pipelines sur le gisement géant de Prudhoe Bay, en Alaska, qui la conduit à interrompre son exploitation pendant quelques semaines. Source LES ECHOS

http://paris-ile-de-france-centre.france3.fr/           Publié le 17/10 à 14:29

Une ex-salariée de Nissan condamnée avoir diffamé l'entreprise sur son blog


Palais de justice de Paris - France 3
Une ancienne salariée de Nissan Europe a été condamnée lundi par la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris pour avoir diffamé le constructeur automobile franco-japonais et certains de ses cadres sur son blog personnel, a-t-on appris mardi de source judiciaire confirmant une information du Parisien.

Stéphanie Gonier, 35 ans, a été condamnée pour "diffamation, injure publique et contrefaçon" à verser 1 euros symbolique de dommage à Nissan.
Elle devra également verser un total de 1.100 euros à six cadres de l'entreprise cités sur son blog, pour "atteinte aux données nominatives les concernant", et diffuser le jugement sur son site.

"Ce blog a pour but d'exposer les péripéties de mon retour de congé parental chez Nissan qui me mène aux Prud'hommes. J'espère qu'il servira toutes les mamans qui sont ou seront susceptibles de se retrouver dans mon cas...", explique Stéphanie Gonier en ouverture de son site. 
Elle y raconte les conditions de son licenciement pour "refus de poste" après son retour d'un congé maternité et dénonce notamment en parlant de son ex-entreprise "un comité d'entreprise muselé" et "une absence de parité".

"Ce blog m'a permis de dire ma vérité, j'ai pu avancer la tête haute, et faire le deuil de mon licenciement, ce qui n'est pas négligeable. Par ailleurs, j'ai été en contact avec beaucoup de personnes qui m'ont soutenue", explique Stéphanie Gonier au Parisien en affirmant aujourd'hui ne rien regretter.

Le licenciement de l'ancienne cadre de Nissan devrait être examiné par le tribunal des prud'hommes de Versailles en février 2007, précise le quotidien.

Le blog de Stéphanie Gonier :
http://congeparentalnissan.blogspot.com/

Selon une enquête semestrielle de l'institut Ipsos-Média, la France compte quelque 26,9 millions d'internautes. Cela signifie que plus d'un Français sur deux âgé de 15 ans et plus est connecté à Internet. C'est la première fois que la barre des 50 % est franchie. En un an, le taux de pénétration d'Internet a augmenté de 10 points, passant de 44,1 % à 54,6 %. Fait étonnant, la proportion des internautes de 15-24 ans tend à diminuer. Celle-ci est en effet passée de 29 % en 2003 à 24 % aujourd'hui, au profit des plus de 50 ans, qui représentent désormais 22 % des internautes contre 19 % en 2005. En ce qui concerne les CSP, les supérieures sont majoritaires avec 38 % d'internautes. Les étudiants sont surreprésentés, comptant pour 19 % des internautes et 11 % de la population, tandis que le phénomène est inverse pour les retraités, qui représentent 10 % des connectés pour 22 % de la population.

easyBourse

Les Français en tête dans la course aux blogs

YANN LE GALÈS, PAULE GONZALÈS, SAMUEL LAURENT et MAÏTÉ SÉLIGNAN.
 Publié le 10 août 2006
Actualisé le 10 août 2006 : 07h32
 
 
 
logo FIGARO
 
3,2 millions de français ont créé un blog.
3,2 millions de français ont créé un blog.
(Le Figaro/F. Bouchon)
logo FIGARO
 

 
3,2 millions de français ont créé un blog.
(Le Figaro/F. Bouchon).
 

Pour des millions d'anonymes, ces petits sites Internet personnels trahissent un désir de notoriété. Mais déjà les grands médias tiennent le haut du pavé.

 
C'EST UNE PASSION très française qui semble n'être qu'à ses débuts. Plus de 7 millions d'internautes consultent désormais un blog chaque mois. Déjà, 3,2 millions d'internautes en ont même créé un. Soit plus d'un Français sur dix. Et quel succès ? En mai, 60 % des internautes français ont visité un blog contre 40 % en Grande-Bretagne et 33 % aux Etats-Unis. Enfin, les bloggers français ont consacré plus d'une heure en juin à consulter les blogs les plus visités, contre 12 minutes pour les Américains et 3 minutes pour les Allemands. Serait un effet collatéral des 35 heures ?
 
Au départ, les blogs n'étaient que des sortes de « journaux intimes » électroniques. Ils sont devenus des espaces thématisés renvoyant à d'autres blogs de même nature. Certains accédant au rang de leader d'opinion du Net comme Maîre Eolas, Versac, Loïc le Meur, ou encore La Blogothèque.
 
Selon les experts du moteur de recherche Technorati, « il se crée un nouveau blog chaque seconde sur la planète ! » Autant dire qu'il n'est pas facile de sortir du lot. Comme M. Jourdain qui faisait de la prose, les internautes français peaufinent, sans s'en rendre compte, leurs recettes de marketing afin d'améliorer leur visibilité et leur notoriété sur la Toile encombrée.
 
Au hit-parade du genre, il y a les blogs de stars qui revendiquent le désir d'être désormais en prise directe avec leurs fans. Pascal Obispo, Albert Dupontel, ou encore Claude Makelele se racontent, commentent leur vie professionnelle, donnent leur actualité et bien sûr répondent à l'envi aux interpellations des internautes, agrémentant le tout de photos. Suivant l'exemple américain, les politiques français investissent aussi ce nouvel univers (voir encadré ci-contre). De même apparaît une nouvelle thématique : les blogs tournés vers le monde de l'entreprise, créés par des salariés et des dirigeants - comme un ancien président du groupe Alstom. Ils commentent ou critiquent la vie des affaires et donnent leurs bonnes recettes de gouvernance. Leur succès ne se dément pas au point d'être invité à décliner leur blog sur d'autres support. Ainsi, Max, le blogueur qui a suscité un engouement tel qu'il s'est vu offrir un contrat d'édition. Car, à l'origine du blog il y a bien sûr cet espoir - parfois réalisé - de sortir de l'anonymat.
 
Ces nouveaux chroniqueurs de l'ère numérique osent d'autant plus tenter l'aventure qu'elle n'exige pas de moyens financiers. « Les amateurs, racontent leur passion, explique Loïc Le Meur, vice-président Europe de Six Apart, une société qui héberge des blogs. Ils vont donc mieux parler du sujet traité. Ils sont également révélateurs d'une économie fondée sur le partage de la connaissance. »<
 
P>Engranger des recettes publicitaires
 
Ainsi Cyrille de Lasteyrie a ouvert, en février 2006, bonjour-america.com, un blog de vidéos, réunissant 3 000 visiteurs par jour. « En deux mois, dit-il, je suis passé numéro deux sur iTunes. Aujourd'hui, je me consacre à un projet de web TV. Je suis également en contact avec une boîte de production, qui m'a repéré grâce à mon blog vidéo. J'ai tourné un pilote de treize minutes directement inspiré de Bonjour America. Il vient d'être présenté à TF1, Canal + et M6. » De même Christophe Ginisty, 43 ans, directeur de pointblog.com consacré à... l'actualité des blogs, affirme que son blog lui a apporté des marchés, « et permis de développer un réseau. Je suis actuellement en contact avec un éditeur qui voudrait publier quelques-uns de mes textes ».
 
Alors que les bloggers se consacrent à leur journal sur leur temps libre et de manière bénévole, seuls les plus talentueux ont donc l'espoir de gagner de l'argent. Il leur faut pour cela attirer le maximum de lecteurs. Forts de cette audience, ils peuvent engranger des recettes publicitaires. D'autres transforment leur blog en site commercial.
 
Mais aucun n'a encore réussi à attirer des millions de visiteurs sur son site et à concurrencer les chaînes de télévision traditionnelles et les quotidiens. A ce jeu de la course à l'audience, les groupes de communication déjà en place ont une longueur d'avance. Le site de blogs le plus visité en France est celui de la radio Skyrock. Conscients de l'importance de ce phénomène, les plus grands réagissent. TF1 a acquis Overblog, le troisième site d'hébergement de blogs. Aux Etats-Unis, Rupert Murdoch s'est emparé de MySpace.com qui est devenu un phénomène de société en séduisant des millions d'adolescents.
 
Retrouvez également sur www.lefigaro.fr un dossier consacré aux blogs (articles, interviews et liens utiles).
 

                      En 1989, Tim Berners-Lee, un informaticien du CERN a inventé le World Wide Web, le premier protocole Internet était né. A l'origine, la Toile (ou le Web, comme on surnomme le World Wide Web) fut conçue et développée pour répondre au besoin de partage automatique d'informations entre des scientifiques qui travaillaient dans différentes universités et instituts aux quatre coins du monde.


                               L'idée de base du World Wide Web (WWW), l'Internet, était de combiner les technologies des ordinateurs personnels, des réseaux informatiques et de l'hypertexte en un système d'information mondial, puissant et facile à utiliser.


                              L'hypertexte est un texte qui inclue des liens à des informations complémentaires, sur le modèle des références dans un article scientifique ou des références croisées dans un dictionnaire. Dans le cas de documents électroniques, ces références croisées peuvent être activées d'un clic de souris, et, avec le World Wide Web (WWW), elles peuvent se trouver n'importe où dans le monde. Il n'est pas nécessaire de savoir où l'information est conservée, ni de connaître les détails de son format ou de sa structure.



Les premiers serveurs Web étaient tous implantés dans des laboratoires de physique européens, et seuls quelques utilisateurs avaient accès à la platforme NeXT sur laquelle le premier navigateur s'exécutait. Peu après, le CERN fournit un navigateur beaucoup plus simple, exécutable sur n'importe quel système.


En 1991, un premier système Web fut mis à la disposition de la communauté des physiciens des hautes énergies via la bibliothèque de logiciels du CERN. Ce système comprenait un navigateur simple, un logiciel de serveur Web et une bibliothèque exécutant les fonctions essentielles pour permettre aux développeurs de bâtir leur propre logiciel. Plusieurs universités et laboratoires de recherche commencèrent à l'utiliser. Un peu plus tard, il fut mis en libre accès sur l'Internet, plus particulièrement à l'usage de la communauté des professionnels de l'hypertexte.


Le premier serveur web aux Etats-Unis fut mis en ligne en décembre 1991, là aussi dans un institut de recherche pure. Il n'y avait alors pour ainsi dire que deux sortes de navigateur. L'un était la version ayant servi au développement d'origine, très complexe mais disponible uniquement sur des machines NeXT. L'autre était le navigateur en mode ligne, très simple à installer et à exécuter sur n'importe quelle plate-forme, mais limité en puissance et peu convivial. Plusieurs personnes ont alors créé des navigateurs, la plupart exécutables dans l'environnement X-Window. Les plus connus de cette époque sont MIDAS, de Tony Johnson de SLAC, Viola, de Pei Wei de O'Reilly, Erwise, des Finlandais de l'Université de technologie d'Helsinki.


Début 1993, le Centre national de superinformatique (NCSA) de l'université de l'Illinois, mit en service une première version de son navigateur MOSAIC. La Communauté européenne approuva son premier projet Web (WISE) à la fin de cette même année, le CERN étant l'un des partenaires. Fin 1993 il y avait plus de 500 serveurs Web connus, et le WWW représentait 1% du trafic Internet, ce qui semblait beaucoup à cette époque! (Le reste était dû aux accès à distance, au courrier électronique et aux transferts de fichiers.)


1994 fut l' « Année du Web ». La première conférence internationale sur le World-Wide Web s'est tenue au CERN en mai. Quatre cents utilisateurs et développeurs y participèrent et cet événement fut salué comme le « Woodstock du Web ». En 1994, le Web fut abondamment présenté dans les médias. Une seconde conférence organisée par le NCSA et le Comité international des conférences World Wide Web (IW3C2), nouvellement créé, réunit 1300 participants en octobre aux Etats-Unis.


Fin 1994, le Web comptait 10 000 serveurs, dont 2000 à usage commercial, et 10 millions d'utilisateurs. Le trafic était alors équivalent au transfert de la collection complète des oeuvres de Shakespeare à chaque seconde. La technologie continua de progresser pour satisfaire de nouveaux besoins.


Aujourd'hui, le Web a largement dépassé son cadre d'origine scientifique et il a des millions d'utilisateurs dans les milieux académiques et commerciaux .
Je déteste l'irrespect, j'ai bientôt 21 ans, je suis comptable, j'habite Lyon et mon blog est sur Within Temptation! ==> http://within-temptation.forumpro.fr   Tous ses posts Voir le blog de Niamor Voir le blog de Niamor 
Le Web a 15 ans! - 09/08/2006 - 09:29:46
SamOht
SamOht
7852 messages
Blogueur professionnel
oui et alors?
Chaque solution a son problème!
  Tous ses posts Voir le blog de SamOht Voir le blog de SamOht 
Répondre
Forum >> Café du commerce >> Le Web a 15 ans!

Résultats : 1 - 1 sur 1

Les posts les plus populaires de la catégorie :
[Le château d'OB][Le bêtisier du Forum d'OB][Your Sexy Nightmare...[S.U.N.]][Le château...][Defi : Le fil immortel !][PHOTOS de vous maintenant! [ Joss jsuis sympa je taide]][Un fil pour les empoisonneuses...][Une école de l'amour ouvre ses portes][Vous écoutez quoi, là, maintenant??][[ ADULTE TRES ADULTE ! ] Concours du plus beau torse....RESULTAT]

Profil

  • ReaClic
  • Community Manager
  • Homme
  • 07/05/1962
  • réseaux sociaux network networker branding réseaux sociaux professionnels
  • CV Digital: http://www.louis-serge-real-del-sarte.com/ Consultant en Réseaux Sociaux d'Entreprise Octobre 2009 à Janvier 2010: rédaction d'un ouvrage sur 'Les Réseaux Sociaux en ligne sur Internet' aux éditions Alphée distribué au premier

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés