Quantcast
Clicky

Présentation

Calendrier

Juin 2013
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Concours

Recommander

Recherche

W3C

  • Flux RSS des articles

 

Professeur Guy Vallancien

auteur de «La santé n'est pas un droit : Manifeste pour une autre médecine»

.

« La franchise santé de Sarkozy est grotesque »


(Easybourse.com) N’est-ce pas un peu provoquant de dire que la santé n’est pas un droit, surtout en France ?
Non, ce n’est pas provoquant, c’est vrai, ou alors, si la vérité c’est de la provocation… peut-être. Ca n’a pas de sens de dire que la santé est un droit. La santé est un état précaire, variable, flou. Qui peut vous dire que vous êtes en bonne santé ou en mauvaise santé ? Personne. Il n’y a pas de normes véritables. Il y a une définition de l’OMS qui dit que c’est le bien-être physique, mental et social. Une fois que l’on a dit ça, on n’a rien dit. Et après tout, comment aller légiférer et normaliser sur quelqu’un qui n’irait pas trop mal.

Déjà, dès les définitions posées, on est dans le flou, et à partir du flou, on ne peut pas aboutir à du droit. Deuxièmement, il y a confusion des genres et on est de plus en plus dans un monde d’assistanat.

Avant d’éventuellement avoir le droit d’accéder à un système de soins efficace, il y a des devoirs à respecter. Et c’est bien parce qu’il y a des devoirs pour les malades, pour les médecins, pour les administrateurs, pour les politiques et pour tout le monde que l’on peut bâtir un système efficace économiquement, c’est-à-dire qui dépense l’argent qu’il faut, ni plus ni moins, pour une qualité meilleure au point de vue des soins, de l’appréhension, de l’éducation.

Donc, c’est pour ça que cette histoire de droit m’énerve : on voit de plus en plus de malades qui disent « j’ai droit, j’ai droit… », comme par exemple, « j’ai droit au taxi parce que je suis venu», alors que la personne a sa voiture, mais qu’il faut payer l’essence et que maman fait ses courses au Bon Marché pendant qu’il est en consultation pour sa prostate…  Des trucs insensés… Il y a vraiment une dérive en France de l’utilisation du système dans lequel on veut fonctionner en première classe avec un billet de seconde.

Les dépenses de santé dans un ménage ne sont vraiment pas lourdes. La santé représente environ 11% (7% prélevés sur le salaire, CGS, complémentaire santé) des postes de dépenses. Les Français ne savent plus ce que c’est que de dépenser véritablement.

Nous sommes dans un monde déresponsabilisé. Les médecins vivent d’un système qui est en fait un impôt santé – les cotisations – et ont une action minérale dans un système qui n’est plus. Partout, on voit que le système a besoin d’être refondé. La solidarité de 1945 était très particulière, elle venait de la guerre. Ce n’était pas une solidarité nationale, mais des travailleurs salariés. Pendant longtemps, les commerçants, les professions indépendantes n’y avaient pas droit. On se fait des gorges chaudes du système de 1945 qui était réservé aux travailleurs salariés.

Quand on regarde les 8 milliards du trou de la Sécu, c’est très curieux, il y a toujours une grosse perte en début de mandat des ministres, et au moment où ils partent, c’est extraordinaire, ils ont réussi à tout réduire… Il y a des jeux incroyables de comptabilité qui font qu’on peut monter et descendre le trou comme on veut.

Et d’ailleurs, qu’est ce qu’on nous raconte qu’il faut limiter les dépenses de santé pour réduire le déficit de la Sécu ! C’est comme ce qu’on a dit à Carlos Ghosn [le président de Renault-Nissan, ndlr] de ne pas sortir plus de 300 000 voitures par an parce que sinon c’est fessée…  Ce sont des raisonnements anti-économiques.

Et selon vous, est-ce qu’on peut dire que c’est l’Etat qui creuse lui-même le déficit de la Sécu ?

..............suite de l'interview en clickant sur le lien easybourse ci-contre.

Retour à l'accueil

Profil

  • ReaClic
  • Community Manager
  • Homme
  • 07/05/1962
  • réseaux sociaux network networker branding réseaux sociaux professionnels
  • CV Digital: http://www.louis-serge-real-del-sarte.com/ Consultant en Réseaux Sociaux d'Entreprise Octobre 2009 à Janvier 2010: rédaction d'un ouvrage sur 'Les Réseaux Sociaux en ligne sur Internet' aux éditions Alphée distribué au premier

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés